June 6, 2005

CALGARY, le 22 avril /CNW/

Voulant mettre en vedette son engagement en faveur de la protection de l'environnement, le CFCP a, pour le Jour de la

terre 2005, décrit les mesures qu'il a prises dans ses activités quotidiennes pour réagir aux problèmes du changement climatique et des émissions de gaz à effet de serre.

"Notre chemin de fer, qui traverse près de 900 localités au Canada et aux Etats-Unis, est déterminé à remédier à ses pratiques passées, à prendre des mesures ambitieuses pour réduire les effets de ses activités actuelles et à tirer profit des technologies et des outils les plus avancés pour assurer la protection future de l'environnement, a déclaré Neal Foot, vice-président principal, Exploitation. Les entreprises ferroviaires ont elles aussi un rÙle à jouer pour répondre aux grandes questions sociales qui se posent au sujet de l'engorgement des routes, de la pollution et de la poursuite de la croissance économique. Un train mu par deux ou trois locomotives peut livrer autant de marchandises que 300 camions et libérer nos autoroutes."

Parmi les mesures prises par le CFCP pour réduire la pollution atmosphérique, les suivantes méritent l'attention :

- l'ajout de nouvelles locomotives de ligne c.a. de grande puissance et à faible consommation d'énergie à son parc de traction comprenant plus de 1 600 locomotives, l'un des plus jeunes en Amérique du Nord;

- le recours croissant à la traction répartie, c'est-à-dire à l'insertion de locomotives au milieu ou à la fin d'un train, pour favoriser une consommation plus efficace du carburant;

- l'installation de dispositifs d'économie de carburant sur la plupart des locomotives, y compris des mécanismes automatiques qui assurent l'arrÍt et le redémarrage en fonction de paramètres précis, de sorte à atténuer les émissions et é réduire la consommation;

- l'achat récent de 35 locomotives manoeuvres-triage hybrides Green

Goat(md), qui consomment jusqu'à 60 % moins de carburant et dégagent moins d'oxydes d'azote et de particules de diesel causant le smog,= dans une proportion pouvant parfois atteindre 90 %.

Le CFCP a également pris d'autres mesures pour rehausser son efficacité énergétique : modification de son exploitation, restructuration de son réseau, graissage des rails pour réduire le frottement au contact des roues, ententes de coproduction et de marche à sens unique avec d'autres chemins de fer, etc.

Selon l'Association of American Railroads (AAR), pour un chemin de fer, il suffit en moyenne d'un gallon de carburant diesel pour déplacer une tonne de marchandises sur 405 milles -- ce qui représente une hausse d'efficacité énergétique de 72 % depuis 25 ans.

"Les transports engendrent le quart des émissions de gaz é effet de serre globales du Canada, mais les chemins de fer ne produisent mÍme pas 4 % de la pollution atmosphérique du secteur, malgré qu'ils expèdient plus de 60 % des marchandises au pays, dit M. Foot. Le CFCP ètudie actuellement d'autres technologies susceptibles de rendre ses activités encore moins dommageables pour l'environnement."

Selon lui, si les gouvernements fédéral et provinciaux abolissaient les taxes sur le carburant imposées au secteur ferroviaire, le chemin de fer serait probablement encouragé à faire beaucoup plus pour réduire encore ses émissions de polluants atmosphériques.

"Pour l'instant, explique M. Foot, les gouvernements canadiens nous imposent des taxes sur le carburant et les versent dans les recettes publiques, d'o* ils tirent des sommes pour l'amélioration et l'expansion des infrastructures routières. Comme ils ne contribuent pas aux infrastructures ferroviaires, notre réseau n'en profite jamais. Cette politique a pour effet d'encourager les expéditeurs à choisir un mode de transport moins efficace au plan énergétique. Si les taxes sur le carburant étaient abolies, les expéditeurs choisiraient plus souvent le chemin de fer, ce qui réduirait encore les émissions de gaz à effet de serre. Aux Etats-Unis, d'ailleurs, elles disparaissent progressivement et seront totalement éliminées en 2007."

Les chemins de fer canadiens versent environ 165 M$ chaque année en taxes fédérales et provinciales sur le carburant. Les taxes provinciales sur le carburant varient d'une province à l'autre La Saskatchewan est, parmi les provinces o* Èvolue le CFCP, celle o* le taux est le plus élevé (à 0,15 $ le litre); à l'autre bout de l'échelle, l'Alberta n'exige que 0,015 $ le litre.

Au sujet du CFCP :

Le Chemin de fer Canadien Pacifique est un transporteur transcontinental qui a des activités au Canada et aux Etats-Unis. Son réseau de 14 000 milles dessert les grands centres du Canada, de Montréal à Vancouver, et les régions du nord-est et du Midwest des Etats-Unis. Les lignes du CFCP venant des côtes est et ouest sont directement reliées aux grands centres américains. Le chemin de fer a scellé avec d'autres transporteurs des alliances qui lui permettent d'étendre son territoire de desserte à l'ensemble des Etats Unis ainsi qu'au Mexique. Le service Solutions de logistique Canadien Pacifique fournit son expertise dans les domaines de la logistique et des chaînes d'approvisionnement à l'échelle mondiale. Pour de plus amples renseignements, visitez le site Web du CFCP à l'adresse www.cpr.ca. SEE CPR'S 2004 SOCIAL RESPONSIBILITY REPORT, PUBLISHED MARCH 2005

Environment: At CPR, we believe that when it comes to environmental stewardship, the way forward is clear -- good environmental and business practices have become inseparable. In 2004, we re-committed to our environmental protection policy and, like many responsible corporations, we have a comprehensive environmental management program that is fully integrated into our annual business plan. This program includes:

Remediation

Chemical & waste materials management

Fuel efficiency & greenhouse gases

Vegetation management

Habitat protection

Saving wildlife

Noise abatement

Emergency preparedness

Incident reporting & management

Table of Contents  | Top of Page


  Ecolog Network